0   7
0   11
0   6
0   4
0   4
0   13

J’ai vu Calogero en concert !

Si je vous dis que quand je panique, je branche ma guitare électrique, çà vous fait forcément penser à quelque chose ! N’essayez pas, vous ne me ferez pas croire le contraire puisque, même si par le pure des hasards ces paroles d’une célèbre chanson ne vous disent rien, vous n’avez sans doute pas manqué de lire le titre du présent article avant de l’ouvrir ! Je vais donc parler de Calogero que j’ai eu l’immense chance de voir en concert il y a quelques jours…

Un feu d’artifice !

Ma Lily avait gardé la surprise jusqu’au bout ! Ce n’est qu’à une poignée d’heures de l’événement qu’elle m’a révélé avoir acheté deux places en fosse pour le concert de Calogero au Vendespace, l’une des plus belles salles de Vendée. Nous aimons beaucoup Calogero et, si en ce qui me concerne je l’appréciais déjà avant, c’est l’album Les Feux d’Artifice, son avant-dernier en date, paru en 2014, qui m’a fait basculé du côté des fans du chanteur ! Plus que les autres, je suis amoureux de cet album que j’écoute souvent et aime passionnément ! Autant vous dire que voir Calogero se produire en live était pour moi un grand rêve !

Arrivés un peu plus d’une heure avant le début du concert, nous nous sommes installé, en fosse donc, à une quinzaine de mètres de la scène, une position à priori idéale jusqu’à ce que l’un de nos voisins de devant décide de porter son enfant sur ses épaules ! Imaginez un mur de 2,40m juste là, devant vous ! Forcément gênés, j’ai dû intervenir, très aimablement, pour mettre fin à la situation ! Chose faite, on pouvait alors profiter du spectacle dans de bonnes conditions !

La première partie du concert a été assurée par Elsa Gilles, une artiste que nous ne connaissions pas et qui fait partie des musiciens qui accompagnent Calogero sur scène. Avec ses textes inspirés et son talent à jouer plusieurs instruments, c’est avec intérêt que je scruterais la sortie de l’album qu’elle vient d’enregistrer !

On croise nos guitares électriques !”

Arrivé sur scène dans une ambiance survoltée, Calogero nous a livré pendant deux heures un show majestueux et plein de grâce ! Aimant échanger avec le public, j’ai parfaitement retrouvé l’homme généreux et sympathique tel qu’on le décrit ! Il nous a offert une vingtaine de chansons dont Liberté Chérie, Voler de Nuit, En Apesanteur, Fondamental, 1987, Face à la Mer, Yalla, Fidèle, Je Joue de la Musique ou encore Le Vélo d’Hiver avec son texte magnifique et poignant qui parle du triste épisode de la rafle du Vél’d’Hiv en Juillet 42 ! Sur scène, ses quatre musiciens ont tout donné ! L’un de mes moments préférés a été le duel de guitare auquel lui et l’un de ses musiciens se sont prêté… Fabuleux moment de bonheur ! Le chanteur a aussi rendu un vibrant hommage à Charles Aznavour et Johnny Hallyday. La conclusion du concert de Calogero a été aussi belle que son introduction avec l’une des chansons les plus déchirantes de son répertoire : Le Portrait !

On a vécu deux heures de folie en compagnie d’un monstre de la chanson ! Deux heures qui confirment l’amour que je porte à Calogero, sa musique et ses textes !

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vous recherchiez quelque chose?